Acceptez-vous l'utilisation de cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web ?

Voir plus

Hell'O MonstersBE

Issus du milieu du graffiti, ces trois artistes commencent à travailler ensemble à la fin des années 90, lorsqu’ils sont étudiants à l’ESAPV (Ecole Supérieure des Arts plastiques et visuels) à Mons. Très vite, ils délaissent la bombe pour le dessin sur papier. Chaque membre du collectif a un style graphique personnel qui va s’effacer peu à peu au profit d’une écriture commune, perceptible dans leurs compositions à six mains.

En 2005, le nom du collectif est créé : HELL’O MONSTERS, contraction de « hell » (« enfer ») et « hello » (« bonjour ») suivie de « monsters » (« monstres »). La désignation du groupe donne le ton et s’inscrit d’emblée comme la marque de leur travail alliant légèreté et gravité.

Leurs créations, peuplées de personnages hybrides, évoluent dans un monde séduisant autant qu’inquiétant, en perpétuelle mutation. Sortis tout droit de leur imaginaire, leurs « monstres » fantaisistes, très graphiques, exécutés avec minutie et précision, forment un agglomérat de figures occupées à diverses activités. Atteint du syndrome « Peter Pan » - inquiétude liée à l’idée de quitter le monde de l’enfance - le collectif caricature et parodie les humains dans ce qu’ils ont de plus trivial, afin de marquer une résistance à l’univers étriqué et codifié des adultes.

Les Hell’O Monsters privilégient les dessins au marqueur noir même si leur capacité à se renouveler leur permet de toucher à une multitude de techniques. Leurs créations ont évolué vers plus de minimalisme et s’emplissent de couleurs pastel dont l’utilisation reste savamment maîtrisée.