Acceptez-vous l'utilisation de cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web ?

Voir plus
Paulus

Pierre PaulusLes Hauts-fourneaux

RetourDétails
Scroll down button

Pierre PaulusLes Hauts-fourneaux

Dans Les Hauts-fourneaux, Pierre Paulus utilise la verticalité pour représenter les structures métalliques destinées à alimenter les bâtiments industriels. Les fumées évoquent les toiles de Claude Monet dont l’influence est importante au début du XXe siècle. Le ciel est traité tout en nuances. L’atmosphère est pesante. A l’avant-plan, des rails de chemin de fer et quelques ouvriers sont écrasés par cette bête monstrueuse qu’est l’industrie en activité.

La vision de Pierre Paulus est-elle un pur constat de l’histoire contemporaine ou est-elle réellement influencée par les idées politiques de ses amis engagés dans les idéaux socialistes ? Si son œuvre est à envisager sous cette double optique, il serait réducteur de la cataloguer de peintre « social » juste parce qu’il s’est intéressé au travail des hommes et à leur vie sociale. Il a en effet réussi à dépasser et dominer les mouvements, les écoles et les tendances d’une époque. Et si sa peinture liée à l’essor de l’industrie minière et à la vie ouvrière n’ont pas franchi les frontières, elle a néanmoins rompu avec l’académisme, opéré une synthèse intéressante entre le postimpressionnisme et une profondeur picturale typique de sa région.